- 

Le nombre croissant de patients diabétiques dans les pays à la fois développés et en voie de développement apporte son lot de véritables défis et met en lumière des problématiques pressantes concernant la prise en charge de ce trouble métabolique. L’un de ces défis est la nécessité d’un traitement holistique pour chaque patient, ce qui suppose une communication optimale entre les différents spécialistes concernés.

Le diabète n’est pas la seule pathologie ayant un fort impact sur la santé cardiovasculaire, mais son association avec plusieurs autres maladies cardiovasculaires (MCV) est également préoccupante. De plus, le traitement du diabète est semé d’embûches qui varient de manière importante dans leur étendue et leur sévérité chez les patients, ce qui en fait un cas idéal pour illustrer la nécessité de numériser les dossiers médicaux. Les avantages de la numérisation sont nombreux : une saisie simplifiée des résultats de diagnostic et des commentaires, une traçabilité des modifications (qui, quand, et pourquoi), l’utilisation d’autorisations liées aux profils des utilisateurs‑, ainsi qu’un partage simple et rapide des données entre les participants (médecin généraliste, cardiologue, autres spécialistes, infirmières, etc.).

Des-pratiques-medicales-modernes-au-servic-de-la-cardiologie

Les dossiers médicaux numériques, ou dossiers patients informatisés (DPI), se démocratisent rapidement dans de nombreux établissements de santé. Ils se sont déjà révélés utiles pour améliorer la qualité des soins en général et pour diminuer de manière importante le nombre d’erreurs de prescription causées par une mauvaise écriture : un stéréotype quasiment universel associé à la profession médicale. Il n’est pas surprenant de constater que les médecins qui utilisent les DPI font face à moins de plaintes pour faute professionnelle. Une étude a révélé que les utilisateurs de DPI enregistraient moins de plaintes pour faute professionnelle, tandis que ceux qui ne tiraient pas parti des avantages de la numérisation subissaient davantage de complications juridiques.

Il convient de noter que les systèmes de DPI présentent des différences notables dans leur ergonomie, leur capacité à partager les données sur plusieurs canaux différents et leur connectivité avec des appareils de diagnostic. MESI se place à l’avant-garde de l’innovation en la matière, avec le développement d’une solution intégrée : un appareil de diagnostic (MESI mTABLET) qui peut être personnalisé selon les besoins des utilisateurs et permet le partage instantané de données.

Des pratiques médicales modernes au service de la cardiologie

Malgré les efforts de nombreuses organisations médicales gouvernementales et à but non-lucratif dans le monde entier, les taux de MCV sont toujours beaucoup trop élevés, et de nombreux cardiologues luttent en permanence contre un manque de temps à consacrer à chacun de leurs patients. La numérisation des processus de travail dans les soins de santé vise à atténuer ce problème [1-8].

L’une des approches proposées est l’utilisation d’appareils portables et implantables connectés sans-fil, voire de capteurs à ingérer, permettant une surveillance constante de l’état de santé d’un patient ainsi que l’avertissement rapide en cas de complications [9-10].  La mise en place d’un tel écosystème d’appareils de diagnostic interconnectés repose sur le postulat que tous les défis liés à la gestion du Big Data seront résolus. Heureusement, il existe des approches plus réalistes permettant d’améliorer les soins de santé, tant du côté des médecins que de celui des patients. Nous faisons référence à MESI mTABLET, une solution qui a déjà prouvé son efficacité dans le cadre de la médecine généraliste ainsi que dans d’autres environnements médicaux.

L’appareil MESI mTABLET est un système de diagnostic portable entièrement personnalisable qui comprend l’unité centrale (un ordinateur-tablette de qualité médicale), les modules de diagnostic avec connexion sans-fil, et le logiciel MESI mRECORDS permettant une gestion et un partage simplifiés des résultats de diagnostic et d’autres données patient, auquel se rajoutent des applications diagnostiques disponibles sur le MESI mSTORE en ligne. Les cardiologues, plus spécifiquement, tireraient pleinement parti de la combinaison des modules MESI mTABLET ECG (électrocardiogramme) et MESI mTABLET ABI (indice de pression systolique) pour une mesure rapide et simple des indicateurs cardiovasculaires de base, et pour le dépistage préventif de l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI). En éliminant les lourds supports à roulettes et la nécessité d’une connexion constante au réseau électrique, le cardiologue peut effectuer des diagnostics y compris en dehors de son cabinet. Cela rend MESI mTABLET particulièrement utile pour le diagnostic des patients âgés, moins mobiles et confinés dans leurs maisons (de retraite), ou pour les situations d’urgence, lorsqu’il existe un réel besoin de dépister des patients à grande échelle.

Les cardiologues peuvent simplement sélectionner le profil d’un patient dans MESI mRECORDS, réaliser un test de diagnostic (ECG, IPS ou tout autre test pris en charge) et voir les résultats s’enregistrer automatiquement dans le DPI , rendus immédiatement disponibles pour un partage avec un autre utilisateur autorisé, disposant d’un PC ou d’un appareil mobile et d’une connexion Internet.

Les outils modernes disposant à la fois d’une meilleure portabilité et d’une connectivité sans fil représentent l’avenir des soins de santé modernes et sont en passe de révolutionner la manière dont les médecins réalisent leurs examens et gèrent les dossiers médicaux.